Renforcer le syndicalisme et la syndicalisation en Chine au service des travailleurs

Publié le par Thierry-Patrick GERBER

China News week n°4 du 24 janvier 2011, page 20 (résumé de l'article) : "Syndicat national : Maintenir la stabilité par la protection des droits"

Aux yeux des administrations locales, le syndicat est souvent considéré comme un  "outil" pour le maintien de la stabilité.

A la 8ème session du présidium de la Fédération nationale des syndicats de Chine qui a eu lieu le 17 janvier 2011, Wang Zhaoguo, président de cette Fédération a demandé aux syndicats de divers échelons d’accomplir réellement leurs responsabilités et de protéger prioritairement les droits des travailleurs quand il s’agit du règlement des litiges.

Conformément aux exigences du Syndicat national, d’ici fin 2011, le système de négociation collective sur la rémunération devra couvrir 60% des entreprises, 80% d’ici fin 2013.

Dans un contexte où les employeurs sont puissants et les employés faibles, les contradictions entre ces deux parties sont remarquablement aiguës et les relations de travail deviennent de plus en plus tendues.

Selon une enquête réalisée par cette Fédération pendant les deux Assemblées de l’année 2010, 23,4% des employés n’ont pas eu d’augmentation de salaire depuis 5 ans, 75,2% estiment que la répartition actuelle est trop injuste, 61% que le revenu trop faible des travailleurs ordinaires constitue le plus grave problème de la répartition sociale.

Pour le professeur Lin Yanling de l’Institut des relations professionnelles, le cadre syndicaliste doit faire des démarches auprès du gouvernement et des employeurs pour les travailleurs.

 

Commenter cet article