Nouveau drame dans une mine chinoise (coup de grisou à Yuzhou le 16 octobre 2010)

Publié le par Thierry-Patrick GERBER

Samedi 16 octobre 2010, à 6 heures 03, dans une mine de charbon, à Yuzhou (Province du Henan), une explosion (coup de grisou) s’est produite suite à une fuite de gaz (173 000 mètres cube). Plus de 2500 tonnes de poussières de charbon ont recouvert le puits. L’explosion s’est produite alors que des mineurs perçaient un trou pour relâcher la pression d’une accumulation de gaz et diminuer ainsi le risque d’explosion, selon l’Administration chinoise de la sécurité au travail. L’accident a eu lieu alors que 276 mineurs travaillaient dans cette mine. 239 d’entre eux ont pu s’échapper. Samedi, 21 mineurs ont été découverts décédés et 16 semblaient bloqués à l’intérieur, entre 50 et 80 mètres en dessous de l’entrée du puits. Dimanche 17, cinq corps ont été retrouvés, portant le nombre de morts à 26.*****

 

Les 70 sauveteurs rencontraient d’importantes difficultés en raison des concentrations de gaz excessives et des éboulements de morceaux de charbon, selon la télévision chinoise CCTV. Les secouristes sont très pessimistes quant à la possibilité de retrouver vivants les 11 mineurs encore disparus, compte tenu de la masse de poussières, laissant peu de chances de survie aux ensevelis.**** Chaque année, les mineurs paient un lourd tribut pour extraire le charbon. En 2009, 2631 mineurs ont perdu la vie. Les centrales électriques au charbon fournissent encore 70% de l’électricité du pays.***** Depuis juillet 2010, le Premier ministre Wen Jiabao, soulignant la gravité de ce bilan en pertes humaines, a ordonné aux responsables des mines chinoises de descendre dans les puits avec les mineurs, afin d’éviter les accidents. Le gouvernement central a annoncé vendredi 15 octobre 2010 une campagne de 10 jours d’inspection, fin octobre, dans les mines du pays pour y vérifier les conditions de travail et de sécurité. (D’après l’AFP, Radio Chine Internationale).***** Nous exprimons notre profonde émotion et nos souhaits ardents en vue d'un renforcement urgent et conséquent de la sécurité au travail.*****

 

 

Thierry Gerber (Fédération nationale Mines - Energie CGT)

Commenter cet article